[LOGEMENT] Se loger demain à Lyon : l’exemple du 1er arrondissement ?

Plateforme de gauche pour les territoires et l'Europe de demain !

[LOGEMENT] Se loger demain à Lyon : l’exemple du 1er arrondissement ?

Logement-1er-arrondissement

Une réponse

  1. Cordier Alexandre dit :

    Bonjour.
    je lis avec intérêt votre document, et vous remercie du travail d’observation mené ces derniers temps.
    Je partage en très grande partie vos points de vue et vos observations sur l’évolution ds loyers et des caracterisation des logements.
    Nénamoins, de mon point de vue, il manque un segmenet à tout ceci, qui est est l’accession raisonnéne à la porpriété.
    En effet, compte tenue de l’évoltuion de la hausse des prix au metre carré, on voit de plus en plus la possibilité pour ds primo accedant d’achter s’éloigner.
    je constate pour ma part une vraie fracture netre ceux qui seront loctaires ad viatem et ceux qui d’ici qlq années serotn devenus porprietaires, donc avec des charges mensuelles amoindries. Qui plus est, les campagnes actuelles en faveur de amelioration energetiques profitent aux proporiteaires mais en aucun cas aux locatires si leurs bailleurs refusent d’ameliorer le logement (y compris les bailleurs sociaux).
    Bref, nous allons nous retrouver avec un quartier de tres tres riches (dans des logements à 1200€/m²) et un quartier de tres pauvres (qui habite du PLAI). Au milieu, point de salut pur les classes moyennes qui à terme, étranglés par leurs loyers devenus trop chers ou “squattant” le parc social, ne pourront eux pas aider financièrement leurs enfants devenus grands.
    De mon point de vue ,l’effort doit non seulement poter sur le renfort du panachage d’offre de locatif adapté mais aussi sur des formules d’achat adaptés et supportables, por conserver une mixité dans le quartier.
    Navré pour les fautes de frappe…
    Bien à vous.
    A Cordier

Laisser un commentaire