[CONSEIL MUNICIPAL] 20190325 // Arthur Remy // Office foncier solidaire

Plateforme de gauche pour les territoires et l'Europe de demain !

[CONSEIL MUNICIPAL] 20190325 // Arthur Remy // Office foncier solidaire

2019 / 4557 : Garantie sollicitée à hauteur de 15% par la SAHLM Alliade Habitat pour la souscription de quatre emprunts d’un montant total de 2 488 066,00 euros relatifs à une opération d’acquisition en VEFA de 25 logements (17 logements PLUI et 8 logements PLAI) située 8-10 rue Lieutenant Colonel Girard à Lyon 7ème (3’)

Monsieur le Maire, chers collègues,

Cette délibération concerne la création de logements sociaux dans un secteur de la ville en pleine mutation, à proximité du quartier de Gerland et des opérations d’urbanisme de la ZAC des Girondins. Longtemps, j’ai pu indiquer que les garanties d’emprunt accordées par notre ville à l’intention d’office HLM devaient être conditionnées à la proportion des différents conventionnements entre logement intermédiaire et logement très social. En l’espèce, ce projet est équilibré. Il permet d’accompagner un développement urbain pour préserver une ville habitée par une diversité de ses populations. Je voterai cette délibération.

Cependant, face à la mutation très rapide de notre ville, beaucoup plus rapide que celle à laquelle nous nous attendions, il est plus que nécessaire de s’interroger sur ces conséquences et sur la ville que nous souhaitons.

Notre ville, notre agglomération, notre métropole sont attractives. La croissance démographique à Lyon est deux fois plus importante que prévue initialement, c’est bien le signe de cette attractivité. Il y aurait peut-être à redire sur cette notion, mais c’est un fait. C’est donc de notre responsabilité nous élus de gérer et d’accompagner ces mutations pour que Lyon reste une ville habitée.

Car derrière l’attractivité de notre ville – et c’est un peu la rançon de la gloire – un problème fondamental et essentiel existe : l’accès au logement ! A force de vouloir attirer de nouvelles populations, notre ville exclue des populations du fait du renchérissement des loyers. Alors certes, et cette délibération le traduit, les engagements sur le logement social visent à maintenir une forme de diversité sociale. Mais le mouvement de renchérissement des loyers, mouvement intrinsèquement lié à l’attractivité de Lyon, est tel que la production de logement social n’est pas suffisante pour enrayer le phénomène. Il faut donc inventer de nouveaux outils pour réguler les loyers. Et ainsi permettre l’accès au logement pour les ménages qui disposent de ressources plus importantes que le seuil d’accès au logement conventionné.

Dans le cadre de ma participation aux débats de la Mission d’Evaluation de la politique foncière et immobilière de la ville de Lyon, j’avais souligné, en ouverture de mon propos, la nécessité d’une réflexion large et transversale, associant la Métropole, sur le foncier. Le foncier est effectivement la clef de voute de toute politique de maîtrise des loyers. Car en maitrisant le foncier, on maitrise le prix de sortie des logements et donc les loyers.

Toujours dans le cadre de cette mission, j’avais cité un outil en particulier, celui de l’Office Foncier Solidaire. Aussi, je suis très satisfait que le Président de la Métropole lance les réflexions sur la création d’un tel office. Cet outil est très important, car il a une fonction antispéculative au travers une gestion dans la durée du foncier que l’office acquière.

En conclusion, mes chers collègues, si nous souhaitons une ville habitée, il faut associer dans nos réflexions futures mutation urbaine et logement. La création, par la Métropole, de l’Office Foncier Solidaire est une bonne nouvelle. Il doit permettre l’accès à tous au logement.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire