[CONSEIL MUNICIPAL] 20190325 // Arthur Remy // Ecole Lévi Strauss

Plateforme de gauche pour les territoires et l'Europe de demain !

[CONSEIL MUNICIPAL] 20190325 // Arthur Remy // Ecole Lévi Strauss

20219/4532 : Lyon 1er – Fermeture de l’école maternelle Claude Lévi- Strauss à compter de la rentrée scolaire 2019/2020 (4’)

Monsieur le Maire, chers collègues,

Il ne faudra pas moins que l’expression des 4 élus au sein de notre Conseil représentant le 1er arrondissement pour vous dire que la fermeture précipitée de l’école maternelle Lévi Strauss est une erreur ! Une erreur d’appréciation, une erreur urbaine, une erreur politique.

Une erreur d’appréciation d’abord.

Voilà maintenant 5 années que nous sommes élus. 5 années au cours desquels j’interviens au côté de Fatima Berrached, adjointe à l’éducation dans le 1er arrondissement, au sujet de la cour d’école Lévi Strauss, en lien avec le projet des terrasses de la presqu’île. Cela fait donc 5 ans que régulièrement, nous sommes confrontés à la question de la sécurisation des déplacements des enfants pour qu’ils puissent aller en récréation.

Pas une journée de ce mandat n’a été consacrée à la préoccupation partagée avec Fatima Berrached pour maintenir l’école Lévi Strauss, tout en gérant le chantier des terrasses de la presqu’île. Et nous avons finalement trouvé une solution, avec l’appui de votre adjoint M. Corrazol : le jardin du Palais St-Pierre.

Monsieur le Maire, l’erreur d’appréciation dans la gestion de ce dossier, c’est de se réveiller du jour au lendemain et de se dire que la situation n’est plus tenable et qu’il faut, du jour au lendemain, fermer l’école.

Ne nous considérer pas, Fatima Berrached, les parents d’élèves, les équipes éducatives et moi-même comme des personnes irresponsables. La sécurité des enfants est notre attention première et elle est partagée. Et si nous voulons trouver des solutions raisonnables, il est nécessaire de prendre le temps pour discuter, dialoguer et concerter.

Cette décision est aussi une erreur urbaine.

Cette école représente le seul et unique équipement public à l’échelle d’un quartier compris entre les Terreaux et les Jacobins. 300.000 m2 de territoire lyonnais sans école, sans équipement de proximité…

Alors il y a deux hypothèses : soit une école pour 300.000 m2 de territoire est inutile, car il n’y a pas d’enfants… et alors cela veut dire que notre cœur de ville ne contient plus d’habitant et cette situation est vraiment très inquiétante pour l’avenir de Lyon ! Soit – seconde hypothèse – une école pour 300.000 m2 est utile et elle dessert un territoire. Et c’est bien la fonction de l’école maternelle Lévi Strauss : elle dessert un un bassin de vie, difficilement délimitable, compris à la jonction des premier et deuxième arrondissement.

C’est donc une erreur urbaine, car la fermeture de l’école va conduire à la dévitalisation du cœur de ville de Lyon. Et les nouveaux périmètres scolaires oublient totalement les réalités vécues par les parents et leurs enfants, tuant ainsi toute possibilité de vie de quartier.

En bref, le cœur de ville de Lyon ne sera plus demain un quartier habité, mais une belle coquille architecturale vide de sens et de substance urbaine, tout simplement d’urbanité.

Finalement, la fermeture de l’école maternelle Lévi Strauss est une erreur politique.

Voici donc 6 mois que vous êtes de retour aux affaires lyonnaises. Il vous aura donc fallu attendre 6 mois pour vous dédire vous-même : je vais associer les mairies d’arrondissement, je vais concerter, je vais dialoguer… j’ai compris le message des élus lyonnais… tout ceci est désormais loin de nous. Car qui prend cette décision ?

Vous et vous seul, sans dialogue, sans concertation, sans réelle considération des élus.

Il vous aura donc fallu attendre 6 mois pour vous laisser atteindre par vos vieux démons. Des vieux démons du passé : vouloir coute que coute montrer votre autorité, votre prééminence sur les affaires du 1er arrondissement. Les habitants payent encore une fois les pots cassés de cette absence de dialogue, et c’est, de nouveau, une école qui ferme. Jusqu’où la fin justifiera-t-elle les moyens ?

Je vous remercie.

Laisser un commentaire