[ACTUALITES] On vous explique pourquoi !

Plateforme de gauche pour les territoires et l'Europe de demain !

[ACTUALITES] On vous explique pourquoi !

“L’avenir économique et politique de notre pays reste incertain pour nous tous. Mais notre tâche me parait belle et claire. Elle consiste à bâtir un monde dans lequel le progres technologique et l’efficacité de l’action ne seront jamais des buts en eux-mêmes, mais seront toujours mis par des procédures démocratiques rénovées au service de l’émancipation, de la dignité et du bonheur des hommes”Pierre Mendes France 1963

Citoyens et citoyennes engagés, adhérentes et adhérents associatifs, militantes et militants politiques, nous avons fait le choix de construire une plateforme : la manufacture de la cité.

Cette plateforme de gauche mobilisera les forces des unes et des autres pour réfléchir à l’Europe et aux territoires de demain. Nous souhaitons remettre la réflexion au cœur de la vie politique. Nous voulons réfléchir pour agir.

Nous n’appartenons pas aux familles politiques pour qui le clivage gauche/droite est dépassé, archaïque. Ce clivage s’est sans cesse transformé. Mais la gauche reste avant tout le refus de la résignation. La gauche défend l’intervention des pouvoirs publics (territoriaux, nationaux, européen) sur une société. Non pas l’intervention pour l’intervention mais l’intervention pour corriger les injustices, pour émanciper les citoyennes et les citoyens, pour permettre une société plus juste.

Quelle échelle pour agir et pour intervenir ? L’action publique se transforme. L’Etat tout puissant, monopolisant l’expertise et impulsant seul les programmes de modernisation a disparu depuis des décennies.

Quelle échelle pour agir ? Une Europe et des territoires;

C’est d’abord au niveau de l’Europe que l’action publique protectrice peut être la plus efficace. Seule une intégration supra-nationale forte peut permettre de palier les dysfonctionnements de l’ultralibéralisme destructeur. Mais c’est une Europe mettant une telle protection au cœur de ses actions que nous appelons de nos vœux. Seule une Europe faisant de la solidarité, de la démocratie et de la paix ses principes fondateurs peut susciter l’adhésion et l’identification qui lui manquent tant.

Les territoires comptent plus que jamais. C’est en leur sein que les énergies se déploient, que les initiatives et les innovations se forment, que les citoyens s’agrègent. Les métropoles sont bien les moteurs de l’économie. On ne peut toutefois se résigner à un clivage croissant les populations des grandes villes et les celles des autres territoires. Ce clivage géographique recouvre un clivage social intolérable entre classes sociales supérieures urbaines et des classes moyennes, des classes populaires des territoires périurbains, ruraux voire des villes moyennes. Nous voulons agir sur cette inégalité territoriale qui renvoie à des enjeux concrets d’accès aux services publics, aux soins et à toute forme de protection. Mais les gouvernements des métropoles n’ont pas non plus encore trouver leur raison d’être. Pourquoi inventer de nouvelles formes de structures métropolitaines ? Nous en sommes persuadés : les métropoles doivent développer une action publique de réduction des inégalités, de protection sociale des populations les plus isolées et les plus exposées toute en favorisant l’accompagnement des initiatives. Elles doivent aussi – en lien avec les territoires environnants – œuvrer à l’existence de sociétés durables. Nous voulons des territoires à la fois protecteurs des principaux risques sanitaires et industriels et accueillants

La gauche ne pourra plus se définir dans la seule défense des droits acquis ou dans la seule protestation. Elle doit proposer ne projet nouveau. Elle doit nourrir une philosophie de la transformation de l’action publique contemporaine. Manufacture de la Cité comme plateforme où peuvent se retrouver des hommes et des femmes aux trajectoires diverses propose une méthode autour de trois mots : Réflexion, Action et Cité

 

Laisser un commentaire